L’hypothyroïdie : le mal des nos vallées

9 septembre 2014 5 Par Delphine Guilloux

hypothyroïdieFatigue générale, prise de poids, difficultés à se mettre en route, ralentissement du rythme cardiaque,goitre, grande frilosité, constipation sont les symptômes principaux de l’hypothyroïdie qui concerne tout de même 10% de la population âgée, et en grande majorité les femmes.

Dans les vallées de Savoie et Haute-Savoie, on parle depuis toujours de crétinisme (le fameux « crétin des alpes ») et de ce goitre qui malheureusement touchait pas mal de femmes âgées. Ces phénomènes sont dus au manque d’une part d’iode, à cause de l’éloignement de la mer, ainsi que de vitamines et d’oligo-éléments, leur alimentation étant bien souvent trop pauvres en fruits et légumes.

De plus,les carences en Vit D l’hiver dans ces vallées trop peu ensoleillées, achevait de réduire à néant les réserves minérales nécessaires à un bon fonctionnement de l’organisme.

Les deux principales hormones sécrétées par la thyroïde sont la T4 ((tétra-iodio-thyroxine) et la T3 (tri-iodo-thyronine). Ces hormones ont en commun Iodo (Iode), et ce n’est pas un hasard. L’iode est absolument indispensable à leur production. L’organisme contient 20mg d’iode dont les 3/4 sont concentrés dans la seule glande thyroïde !

Le manganèse est essentiel à la synthèse de thyroxine T4. L’enzyme qui permet la conversion de la T4 (pro-hormone) en T3 (hormone active) nécessite la présence de cofacteurs minéraux : cuivre, fer, sélenium et zinc. Les vitamines du groupe B apportent aussi leur contribution au bon fonctionnement de la glande thyroïde. D’autres nutriments aident également à améliorer la fonction thyroïdienne, en particulier les acides gras essentiels et les vitamines A, C, D et E, sans oublier le magnésium, qui prévient la réduction de l’activité de la thyroïde.

Quelques conseils :

-Tout d’abord, veillez à vous rendre au moins 1 fois par an au bord de la mer (océan) pour cet apport en iode.

– Saupoudrer vos salades, légumes, viandes de paillettes d’algues (en magasin bio)

– Consommer des aliments riches en manganèse : tous types de noix, y compris la noix de coco, amandes, riz brun complet, pois chiches…

– Consommer des aliments riches en cuivre : foie de veau, huîtres, sardines à la tomate, crabe, crevettes, graines de tournesol, cacahuètes, champignons, pruneaux, pain complet.

– Supprimer tous les produits laitiers + le sucre raffiné.

Il est possible, à condition de les prendre régulièrement, de corriger cette hypothyroïdie avec des compléments d’Iode sous forme d’oligo-éléments + Vitamine D.

Pour plus de renseignements, n’hésitez-pas à me contacter via mon site internet, Menu Contact.